bannière

s

Société pour l’enseignement professionnel des femmes

 Due à la généreuse initiative de Mme Elisa Lemonnier, cette Société, fondée en 1862 et constituée comme société anonyme à capital variable, a son siège social à Paris, 15, rue du Delta. Après avoir soulevé la question de l'enseignement professionnel des jeunes filles, elle a créé des établissements où l'application est venue justifier ses vues. Elle se proposait, en effet, de démontrer que le meilleur apprentissage est celui qui s'allie à une culture intellectuelle assez étendue et à de sérieuses études spéciales théoriques ; elle a prouvé qu'un bon enseignement peut ouvrir aux jeunes filles des carrières et des emplois dont elles semblaient devoir être à jamais exclues. Les professions artistiques tiennent le premier rang ; viennent ensuite le commerce et la couture.

Les écoles de la Société ont remporté collectivement une médaille d'or à l'Exposition universelle de 1878 à Paris, à l'Exposition internationale de Londres en 1884 ; elles ont obtenu une récompense de premier même, équivalente à une médaille d'or, à l'Exposition de Melbourne ; un grand prix à l'Exposition universelle de Paris en 1889 ; elles furent placées hors concours à l'Exposition universelle de Paris, en 1900, etc.

La Société pour l'enseignement professionnel des femmes a rencontré de nombreuses adhésions. Elle est aidée dans sa tâche méritoire par la Ville de Paris et par les ministres de l'instruction publique et du commerce, qui lui accordent une large subvention.

Les anciennes élèves ont formé une association qui maintient entre elles les liens d'une amicale solidarité.

La Société a cédé en 1886 à la Ville de Paris son école de la rue de Poitou, n° 7 ; elle a cédé ensuite, également à la Ville de Paris, en 1906, ses deux autres écoles, rue Duperré, n° 24, rue des Boulets, n° 41 ; ces écoles sont devenues des écoles municipales.

La Société n'a pas de ce fait été dissoute ; elle existe et fonctionne régulièrement ; il se peut qu'elle applique ses ressources à de nouvelles fondations relatives à l'enseignement professionnel des femmes, but fixé par ses statuts.